Cette semaine nous sommes allés à la rencontre de Damien Dumont jeune défenseur prometteur du Gazélec Ajaccio.  Cela fait maintenant 1 an qu’il s’est vu écarté des terrains suite à une importante blessure au genou.  Il a actuellement retrouvé ses forces et a réintégré les entraînements avec le groupe professionnel.

Il a fait aujourd’hui un point général sur lui, l’année passée et nous donne des informations sur son retour prochain !

 

Pouvez-vous nous résumer votre année, votre blessure et votre retour avec le groupe pros ? 

Je me suis blessé le 23 octobre 2017 pendant un entraînement avec le groupe professionnel sur un appui. Etant défenseur, je serrais l’attaquant en l’emmenant sur le côté, ma jambe s’est bloquée et mon genou a vrillé. Malheureusement le diagnostic a été sans appel, je souffrais d’une rupture du ligament croisé avec une fissure du ménisque interne.

Je suis donc parti sur Marseille consulter un chirurgien qui m’a opéré peu de temps après.

A la suite de ça, j’ai développé des complications, dont un début d’infection qui m’a reconduit au bloc le mois suivant et ensuite un problème d’adhérence, qui a nécessité une nouvelle intervention chirurgicale en début d’année 2018.

Après tous ces retournements de situations, j’ai enfin pu intégrer le centre Claire Fontaine pour entamer ma rééducation.

J’y suis resté plusieurs mois et j’ai fait mon retour au club en juin pour la reprise, ou j’ai poursuivi avec le staff médical la rééducation, qui m’a permis aujourd’hui de reprendre les entraînements avec le groupe.

Comment s’est passé la rééducation, quels ont été les moyens mis-en-œuvre par le staff ?

D’abord beaucoup de massages, pour retrouver l’amplitude du genou. Ça a été le plus compliqué et le plus long ! Après j’ai énormément travaillé sur le renforcement à cause de mon importante perte de poids et surtout de masse musculaire.  Je peux dire que la majeur partie du travail a été le renforcement et la stabilité du genou dans un premier temps après j’ai au fur et à mesure repris la course.

Comment vous êtes vous senti quand vous avez fait votre retour dans le groupe lors des entraînements ?

C’est comme si rien n’avait changé, j’ai tout de suite été réintégré et remis dans le bain. Ça m’a fait énormément de bien de retrouver tout le monde, pendant 7 mois au total j’ai travaillé seul dans une salle, retrouver la pelouse, l’ambiance  ça rebooste et ça remet le moral au beau fixe. Après je ne vous cache pas que le rythme est intense, c’est compliqué de le retrouver, de se remettre au niveau des autres. J’ai eu la chance de pouvoir faire cette remise en forme à  mon rythme et progressivement. J’ai été très bien conseillé, entouré et l’ensemble du groupe et du staff a fait en sorte que mon retour sur les terrains se passe le mieux possible.

Vous avez également partiellement retrouvé le jeu, lors des matchs de la réserve, par exemple, comment l’avez vous vécu ?

Je me suis aperçu que j’avais encore besoin de travailler, je n’ai toujours pas retrouvé mon niveau, j’étais bien à l’aise mais pas à 100%. Le plus compliqué est de retrouver toutes les sensations.  Le premier match avec la réserve je n’ai joué que 45’ et c’est déjà bien il faut pas brûler les étapes, il faut que je prenne le temps de remettre la machine en marche.

Malheureusement, à la suite du second match avec la réserve, nous avons appris que vous vous êtes blessé de nouveau ?

Oui, effectivement, je me suis fait une belle entorse à la cheville droite. Mais c’est superficiel. J’ai bien travaillé ces derniers temps pour la renforcer et je vais bientôt reprendre la course. La semaine prochaine je devrai pouvoir retourner aux entrainements avec le groupe pour de bon.