Actualité

Comment Admar Lopes a-t-il réussi à transformer positivement la balance des transferts des Girondins de Bordeaux ?

Publié le

par Julien Leduc

Publié le

par Julien Leduc

Admar Lopes, en qualité de directeur technique, a révolutionné la gestion des transferts aux Girondins de Bordeaux, transformant astucieusement leur balance des transferts. Sa stratégie ? Une combinaison d’investissements judicieux …

Admar Lopes, en qualité de directeur technique, a révolutionné la gestion des transferts aux Girondins de Bordeaux, transformant astucieusement leur balance des transferts. Sa stratégie ? Une combinaison d’investissements judicieux et de valorisation des talents issus du centre de formation. Décryptons ensemble les clés de cette métamorphose qui redonne des couleurs et des espoirs au club mythique. Rejoignez-moi pour explorer comment Admar Lopes est en train de redéfinir la notion de succès dans le football moderne à Bordeaux.

Arrivée d’Admar Lopes aux Girondins de Bordeaux

Admar Lopes rejoint les Girondins de Bordeaux le 23 juillet 2021, portant avec lui une nouvelle vision du recrutement et de la gestion des talents. Avant de devenir directeur sportif, Lopes avait déjà une réputation solide en tant que scout, accumulant une expérience précieuse dans la détection des joueurs à fort potentiel. Son ascension à un poste de leadership plus stratégique chez les Girondins coïncide avec l’arrivée de Gérard Lopez, marquant un tournant décisif dans la stratégie de l’équipe.

Revue des transactions sous sa direction

Dès le début de son mandat, Admar Lopes a orchestré des mouvements de joueurs significatifs, avec un total de 34 professionnels ayant rejoint ou quitté le club. Par exemple, des investissements conséquents, bien que risqués, comme les recrutements de Alberth Elis et Fransérgio ont été réalisés, demandant un déboursé de 6M€ et 4,5M€ respectivement.

Gestion des acquisitions et des ventes

La stratégie de Lopes ne se limite pas simplement à l’acquisition de nouveaux talents. Il s’est également focalisé sur la capitalisation des joueurs à travers des ventes lucratives. Le bilan financier révèle un montant total de 28,65 millions d’euros investis dans les achats de joueurs, tandis que le club a généré 62,05 millions d’euros en ventes, entraînant un solde positif impressionnant de 33,4 millions d’euros. Parmi les ventes notables, on retrouve celles de Sékou Mara et Dilane Bakwa, rapportant chacun 10M€ au club.

A voir aussi :  Quel joueur fait le plus grand impact suite à un transfert officiel de football ?

Réflexion sur les échecs et réussites

Toutefois, chaque transaction n’a pas été un succès incontesté. Alberth Elis et Fransérgio n’ont pas totalement répondu aux attentes vu les montants engagés. D’autres acquisitions, comme celle de Alexi Pitu pour un montant de 2M€, n’ont pas encore prouvé leur valeur. Néanmoins, des recrutements astucieux tels que celui de Danylo Ignatenko pour seulement 1M€ ont prouvé être des affaires rentables.

Consolidation de la stratégie à long terme

Dans un contexte plus large, la gestion d’Admar Lopes souligne l’importance de maintenir un équilibre entre l’investissement dans des talents prometteurs et la réalisation de gains financiers grâce à des ventes stratégiques. Les Girondins de Bordeaux sont amenés à continuer sur cette voie, avec l’espoir de renforcer encore leur position tant sur le plan sportif que financier à l’avenir.

Les actions menées par cette nouvelle direction symbolisent un renouveau dans la stratégie globale du club, marquant une ère de transformations basée sur une vision claire, des décisions audacieuses mais calculées, et une volonté de faire progresser le club à travers une gestion intelligente de son portefeuille de joueurs.

À propos de l'auteur, Julien Leduc

5/5 (5 votes)

Lire les commentaires

GFCA Football est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Laisser un commentaire