Ce vendredi 6 septembre les gaziers affrontent le Puy Foot, pour le compte de la 6ème journée du championnat National. 

A cette occasion le GFCA a le plaisir, de retrouver deux anciens Gaziers, deux amis du club. Monsieur Roland Vieira aujourd’hui entraîneur au Puy foot et Loic Dufau Capitaine. 

Loïc Dufau, milieu de terrain de 30 ans au Puy. Il a évolué sous les couleurs du Gazélec pendant  deux saisons, 2011/2012 et 2012/ 2013. Deux saisons historiques, marquées par la montée du club en ligue 2 et par un superbe parcours jusqu’en 1/2 finale de Coupe de France. 

Roland Vieira aujourd’hui entraîneur, a évolué au club comme attaquant la saison 2007/2008, le club était à l’époque en CFA. 

 

Retrouvez l’interview Rouge et Bleu de Loic Dufau et Roland Vieira : 

 

Loic Dufau : 

1 : Que retenez vous de votre passage au Gazélec Ajaccio ? 

Ce que je retiens du club, pour moi le Gazélec est un club auquel je suis beaucoup attaché autant sportivement que humainement. C’est un club où j’ai vécu de superbes moments et auquel je reste énormément lié. J’ai d’ailleurs gardé des liens très forts d’amitié avec des anciens joueurs, des dirigeants et de nombreuses personnes du club comme le président (Olivier Miniconi) et le Directeur Sportif (Christophe Ettori). C’est un des seuls clubs par lequel je suis passé et avec lequel j’ai gardé autant de contacts.

 

2 : Quel est votre meilleur souvenir ? 

Mon meilleur souvenir, est la magnifique saison pendant laquelle nous avons connu la montée en Ligue 2 et également la demi-finale de Coupe de France.

 

3: Votre ressenti sur l’épopée du Gazélec qui a commencé avec vous, jusqu’en Ligue 1 ? 

La montée en Ligue 1 du Gazélec a été pour moi une réelle fierté. J’ai eu la chance de faire parti de cette épopée. 

Une fois qu’on passe au Gazélec, peut être d’autant plus pour moi avec les saisons que j’ai vécu, on est de la famille mais surtout on devient supporter. 

Le Gazélec est grande famille ! 

3 : Le retour de vos anciens coéquipiers Rodéric Filippi et Clément Maury au Gazélec, votre impression ? 

Je suis heureux pour eux. C’est bien de les voir revenir, ceux sont des joueurs importants. 

Je suis vraiment content de les retrouver ce vendredi. Après ça va être bizarre de jouer à Mezzavia, mais cette fois-ci de l’autre coté !  

4: Votre regard sur le championnat de National ? 

Le Championnat de National est un Championnat difficile et très homogène.

J’ai mis le Gazélec dans mes pronostics, dans les favoris à la montée. Après il faut qu’il fasse une saison avec de belles séries. Je leur souhaite le meilleur. 

5: Quel regard portez-vous sur le match de vendredi ? 

Je m’attends à un match difficile et compliqué, face à une équipe qui va jouer devant son public pour la première fois en championnat cette année. Le stade et les supporters vont à leur habitude je pense être à fond derrière eux. 

6: Deux Gaziers au Puy, quel sont vos relations avec le coach monsieur Roland Vieira ? 

ça m’a fait plaisir de retrouver un coach qui est passé lui aussi par le Gaz. C’est d’ailleurs grâce à lui que je suis au Puy. 

Il me connaissait d’avant par rapport à mes années au GFCA et c’est vrai qu’on a une bonne relation et des amis en commun. C’est un coach jeune et humain. 

 

Roland Vieira : 

1: Que retenez vous de votre passage au Gazélec Ajaccio ? 

Un très bon souvenir, même si je n’y suis pas resté longtemps et j’aurai aimé y rester un peu plus. J’ai passé une super saison, j’y ai fait de belles rencontres autant avec les joueurs qu’avec les dirigeants et toutes les personnes évoluant au sein du club. Un beau souvenir et j’ai gardé beaucoup de contacts. 

2: Votre regard extérieur sur l’épopée du Gazélec, jusqu’en Ligue 1 ? 

C’est un évènement que j’avais pressenti. Quand j’étais au GFCA, Olivier Miniconi reprenait la tête du club. On avait alors échangé sur les projets et ça se ressentait déjà. Il y avait une envie de réussite. 

Cette épopée a été la confirmation de la bonne gestion et de bonnes idées. Olivier Miniconi et Christophe Ettori forment une belle équipe.

Pour moi, c’est un club qui ressemble à mes valeurs. C’était une fierté d’avoir pu jouer dans ce club et de le voir à ce niveau là. Surtout j’ai était très heureux par rapport à Christophe et Olivier qui se sont démenés pour en arriver là. C’est pas évident dans le foot ! Mais quand on y met tout ce qu’il faut et qu’on travaille simplement, comme ils l’ont fait, main dans la main, ça pousse à la réussite et à l’admiration. 

3: Un retour demain à Mezzavia, un moment d’émotion ? 

Oui et je suis fière de revenir. J’ai fait un parcours différent. J’aurai aimé retrouver le club dans un plus haut niveau. Mais on est quand même dans un niveau intéressant en national. Revenir en tant qu’entraîneur c’est de l’émotion ! En plus de me retrouver dans une certaine rivalité avec Olivier et Christophe, c’est bizarre mais ça sera passionnant et je sais qu’on va vivre un beau match et une belle opposition. 

On est tous dans une période un peu difficile dans ce championnat, cependant je suis heureux de les retrouver. 

4: Votre regard sur le championnat de National ?

C’est un championnat difficile, je le disais ce matin à des confrères de la presse au puy. Nous de notre coté, on a fait la montée de CFA en national. La grosse différence de championnat se ressent en terme médiatique et athlétique, une vraie différence de niveau. Mais c’est un championnat plaisant. 

5: A quel style de match vous vous attendez vendredi ? 

On s’attend à un match dans les caractéristiques du national. Il faudra être prêt, dans les duels et rigoureux sur les coups de pieds arrêtés, tout en répondant présent tactiquement. 

6: Deux Gaziers au Puy vous et Loic Dufau (Capitaine) ? 

Le Gazélec est très présent dans nos échanges. Le GFCA est dans un coin de nos têtes à tous les deux. D’ailleurs ça fait deux semaines que Loic arrive à l’entraînement avec la musique du GFCA utilisée pour l’entrée des joueurs !

C’est un de mes capitaines, c’est même mon capitaine ! On a une super relation, qui a démarré grâce aux conseils d’Olivier Miniconi. Il m’a aidé quand j’ai souhaité faire venir Loic au Puy. Il m’a donné les bons renseignements. Loic est  un garçon très fiable qui a mon entière confiance et qui me le rend chaque week-end sur le terrain !