A 24 heures du 8ème tour de la Coupe de France qui opposera nos gaziers au Stade Beaucairois 30 ce samedi 8 décembre à 15h, nous continuons notre récit sur les exploits de nos diables rouges dans la quête pour la Coupe de France.

Aujourd’hui nous revenons avec vous sur deux autres saisons qui ont permis d’écrire cette fabuleuse histoire et de fonder notre club d’aujourd’hui. 

 

Saison 1967/1968

Au début de cette saison 67-68 les diables rouges entrent dans la compétition pour la Coupe de France. Après voir passé les premiers tours avec succès, les gaziers vont alors devoir se confronter une fois de plus à une équipe de D1 et pas des moindres, Monaco ! 

C’est le 14 janvier 1968, que nos ajacciens posent les pieds dans la principauté, déterminés et motivés à tenir en échec leur adversaire Monégasque. 

Le match est alors lancé et c’est une frappe du camp adverse, signée Hausknecht, en début de seconde période qui permet à Monaco d’ouvrir le score.  Mais nos gaziers imperturbables ne tardent pas à riposter sur un pénalty de Cahuzac à la 55’. La tension est alors à son comble, le score reste de 1 à 1, il faudra être patient et attendre les prolongations pour que Kanyan libère ses coéquipiers à la 113’. Le match est scellé et le GFCA repartira avec la victoire mais également la qualification qui permettra pour la 1ère fois de l’histoire du club, d’accéder en 16èmes de finale de Coupe de France. 

Quelques semaine plus tard les 16èmes de finale attendent nos diables rouges, elles auront d’ailleurs comme un faux air de derby. Les gaziers affronteront leur rival et voisin l’AC Ajaccio.

La première rencontre a eu lieu le 11 février 1968, en terre Marseillaise devant quelques 17 000 spectateurs. Les deux clubs offrent alors un grand spectacle et finissent le match sur 2 buts à 2  laissant le suspens intacte. 

Le match retour surviendra une semaine plus tard dans un décor encore bien différent, cette fois-ci, c’est le Parc des Princes qui ouvrira ses portes aux clubs Corses. 

Match important pour nos gaziers qui souhaitent, non seulement, ramener la victoire, mais surtout la qualification. La rencontre est alors bien entamée, tout le monde retient son souffle et il faudra attendre la 88’ pour que Kanyan perce la défense acéiste et donne un bol d’oxygène au GFCA. La rencontre arrivant alors à sa fin, les rouges et blancs ne parviendront pas à rattraper nos diables rouges et s’inclineront 1 but à 0. 

En quelques semaines, les diables rouges feront l’exploit de maintenir en échec deux clubs professionnels, l’espoir d’une finale rouge et bleu est alors dans les esprits, mais nos courageux gaziers n’ont pu s’imposer en 8ème de finale face à une équipe Bordelaise redoutable. Ils seront malheureusement éliminés 2 buts à 0 sur la pelouse grenobloise.

 

Saison 1977/1978

Il aura fallu patienter 10 ans avant de revoir nos diables rouges en marchent vers la Coupe de France. Le GFCA offre de nombreuses surprises, c’est alors qu’au cours des 32èmes de finale que les diables rouges font état de leurs talents face à Lyon. Ils ont tout au long de cette rencontre, maintenu cette énorme écurie Lyonnaise en échec. Ce match éprouvant fait place aux prolongations. S’en vient alors une séance de tirs au but, qui finira par anéantir les lyonnais 3 tirs au but à 1.

Une fois de plus les diables rouges réalisent l’exploit face à une très belle équipe Lyonnaise, à l’époque entrainée par un certain Aimé Jacquet qui 20 ans plus tard signera son titre de champion de monde à la tête de l’équipe de France. 

Au cours de cette saison les diables rouges ont atteint les 8èmes de finale avant de se faire évincer par Valenciennes.