Pour commencer cette nouvelle année, les diables rouges partent défier Noisy le Grand FC pour les 32èmes de finale de la coupe de France. Ils ont, jusqu’a présent, brillamment réussi à franchir les étapes. Un nouveau challenge attend maintenant nos gaziers, les 32èmes de finales, une bonne occasion pour les hommes d’Hervé Della Maggiore de marquer un bon début d’année et de rentrer, un peu plus encore, dans l’histoire du GFCA en Coupe de France.

En attendant patiemment ce match de tous les possibles, nous poursuivons notre récit sur les exploits passés du GFCA en Coupe. 

Aujourd’hui, nous revenons sur les dernières dates clés qui ont permis de créer la réputation du GFCA et de marquer les esprits. 

 

Saison 1991/1992

Cette saison fût la 75ème édition de la Coupe de France. Au cours de cette saison, le GFCA a fait une fois de plus des prouesses. Les diables rouges ont alors enchainé les rencontres et ramené victoire sur victoire, leur permettant ainsi d’accéder aux 16èmes de finale. Les gaziers vont à partir de la, devoir affronter des équipes hiérarchiquement supérieure,  plus redoutables les unes que les autres. Et Cela commencera par Toulon. Les deux clubs disputeront les 16èmes de finale à Mezzavia le 13 mars 1992. Un match épique qui laissera Toulon sur la touche. Les Gaziers déterminés à l’emporter à domicile, finiront par en découdre un but à 0, sur une frappe de Sene à la 76ème minute, qui scellera la qualification du GFCA pour les 8èmes de finale. 

Le tirage au sort des 8èmes de finale donne le GFCA face à Saint Etienne (D1) à Mezzavia. Le match débuta le 8 avril 1992 devant près de 10 000 spectateurs. Match inoubliable sur la pelouse des rouges et bleus. Le GFCA, saura tirer son épingle du jeu face à une équipe Stéphanoise solide. Après l’ouverture du score des Stéphanois en début de match, les gaziers ont su rebondir pour arracher la victoire grâce à un doublé de Sene à la 45ème et 55 èmes minutes de jeu. Les hommes de P.Garcia avaient une fois de plus créé l’euphorie par l’exploit ! Le coup de sifflet final retentit et le GFCA se qualifie pour les quarts de finale pour la première fois de son histoire.

Les quarts de finale se joueront quelques semaines plus tard, le 22 avril 1992, les diables rouges vont finalement s’incliner face à Monaco (D1) trois buts à zéro. Lourde défaite des rouges et bleus à domicile, qui met un point final au rêve de champion de France 1991/1992.

Saison 1998/1999

Cette nouvelle saison marque un nouvel exploit du GFCA. Les diables rouges ont une fois de plus prouvé qu’ils sont redoutables et efficaces. En effet, le GFCA, alors en National, accède aux 32èmes de finale. Match qui s’annonce difficile car les diables rouges se seront confrontés à Nice, équipe évoluant à l’époque en D2. C’est un 24 janvier 1999, que Nice entre dans l’enceinte du stade de Mezzavia ! 

Les Niçois sont les premier à percer les buts à la 18ème minute. Coté gaziers, la patience sera alors de rigueur, il faudra attendre la 71ème minute pour que P.Van Kets égalise et redonne l’espoir à ses coéquipiers. Le match se poursuivra jusqu’aux prolongations, qui ne permettront à aucunes des deux équipes de s’imposer réellement. Le match se jouera alors au tir au but ! Les gaziers vont s’imposer face à Nice, 4 tirs au but à 2, grâce a son gardien P.Olmetta réalisant deux superbes arrêts. 

Le GFCA accède aux 16èmes de finale. C’est Troyes (D2) qui viendra défier les gaziers à Mezzavia. Les diables rouges tiendront en haleine, Troyes  (1-1) jusqu’aux tirs au buts qui malheureusement permettra à nos adversaires de s’imposer.  Le GFCA s’inclinera 1 tir au but à 3. 

 

Saison 2011/2012

C’est quelques années plus tard, que nous retrouvons nos diables rouges en lice pour la coupe de France. Le GFCA alors de retour en national entre dans la compétition et passe avec succès les étapes des premiers tours. Les gaziers arrivent alors jusqu’au quart de finale, la seconde fois de leur histoire. Le tirage au sort leur donnera Montpellier (D1) comme adversaire. Match qui s’annonce difficile pour les diables rouges qui devront une fois de plus se surpasser, et imposer leur rythme. Le match sera disputé le 21 mars 2012, au Stade François Coty. 

Première période sans grande surprise, elle ne permettra à aucun des deux clubs de s’imposer. Il faudra alors attendre la 75ème minute pour que Y.Bocognano surprenne les Montpelliérains, et assure la victoire à ses coéquipiers. C’est alors au coup de sifflet final que les gaziers vont pour la première fois de leur histoire accéder à la demi-finale. 

Place à la demi-finale, les diables rouges affrontent Lyon. Mais la rencontre fût brève. Les gaziers n’ont pu faire le poids face à une équipe Lyonnaise imperturbable (L1). Les gaziers alors réduit a 10 en première période, s’inclineront à Timizzolo 4 buts à 0.

L’histoire du GFCA n’est pas écrite seulement sur des victoires, mais aussi sur des défaites, des exploits. Le GFCA est un club taillé pour la Coupe de France et nos diables rouges tenteront cette année encore de le prouver !